Partout la censure islamophobe veille. Lorsqu'on dénonce la conspiration du 11 septembre, les médias ne reprennent pas. Lorsqu'on dit que Daesh et autres groupes terroristes sont manipulés par l'impérialisme, les grands médias censurent avec une constance impressionnante. La discussion sur les vrais coupables du terrorisme est vérouillée. Les fascistes craignent d'êter démasqués. Les plus grands islamophobes sont ceux qui refusent que soient dévoilés les liens existant entre le terroriste "islamique" et les services secrets atlantistes.

Les fascistes dominants dénoncent le conspirationnisme musulman qui tend à démontrer que la totalité des crimes attribués aux islamistes sont en réalité le fait des impérialistes occidentaux. Les mêmes qui approuvaient le complotisme quand il servait le fascisme, le dénoncent quand ce sont les racistes néocoloniaux qui sont visés par les conspirationnistes.

Il faut vraiment que les journalistes fassent leur travail et cessent de prendre pour argent comptant la propagande des hommes de l'Etat, pantins de la ploutocratie fasciste internationale.