Dans l'hebdomadaire raciste Marianne, l'islamophobe Guy Konopnicki dénonce une pub du métro, qui met en scène une femme musulmane.  Konopnicki est un vieux connard raciste et fier de l'être, qui  devrait s'expliquer devant un tribunal.

 

Une femme portant le voile islamique sourit dans le métro parisien. L’affiche s’étale un peu partout. C’est une publicité, celle de Buzz mobile, qui commercialise une carte téléphonique prépayée. La femme voilée lance un slogan : avec ça, je peux « gassar » sans limite. Ce qui semble signifier, en français, qu’elle peut jouir de la parole sans entrave. Qu’on ne s’y méprenne pas, il n’est pas question de faire la promotion d’un répondeur coquin, la RATP, qui régit les transports parisiens, ne le permettrait pas.

 

Le raciste Konopnicki, trouve qu'on voit trop d'Arabes sur les affiches du métro.Pourtant, cette affiche est l'exception qui confirme la règle. Il y a très peu d 'Arabes et de Noirs dans les publicités murales ou télévisées en raison notamment de l'opposition de vieux déchets racistes tel Konponicki qui ressemble d'ailleurs à un vieux clochard polonais particulièrement nauséabond. Le vieux déchet dénonce une publicité visiblement destinée à une clientèle musulmane maghrébine  et la compare à "la promotion d'un répondeur coquin" ce qui n'a rien à voir avec le sujet. Le vieux clodo est apparemment un habitué des réseaux de pervers sexuels et croit que tout le monde  fait de même. Il a probablement pour habitude de s'incruster chez les Arabes pour leur pourrir la vie en utilisant les satellites du Mind Control.



  Buzz.fr commercialise sa carte pour le ramadan, proposant donc en cette occasion un moyen de joindre sa famille sans trop de frais. Rien de choquant, le ramadan est un marché pour les vendeurs de cartes téléphonique. Mais cette publicité s’appuie sur l’image d’une femme voilée. Les féministes qui s’insurgent souvent à la vue d’une femme quelque peu dénudée ne semblent pas réagir à la promotion d’un signe de soumission et d’oppression. La RATP, qui a souvent refusé des campagnes jugées sexistes ou offensantes accepte cette campagne à l’intérieur de l’enceinte du métro et du RER.

 

Le polac n'aime pas l'habit traditionnel de la femme musulmane. Mais il ne faut pas oublier que le Maghreb fait partie de l'ancien empire colonial français et du monde francophone, à la différence de la Pologne qui appartient à l'Europe mais pas à la francophonie. Si le vieux con est allergique aux musulmans maghrébins, il doit aussi être allergique aux juifs séfarades, bien qu'il ne puisse pas le dire franchement. Le vieux déchet devrait apprendre à maîtriser ses antipathies et à éviter d'encourager le vote Le Pen qui l'enverra en camp de concentration comme tous les Juifs, Arabes et Noirs d'Europe.  Le voile c'est le vêtement habituel de la femme musulmane comme le kilt est celui de l'Ecossais ou la kippa le couvre-chef du Juif pratiquant. Si le vieux connard polonais n'a pas compris cela, il devrait alors quitter la France et s'installer dans un autre pays. Ce n'est pas la femme musulmane qui est soumise mais ce sont les racistes qui veulent soumettre les Arabes et musulmans de France pour les réduire à un état proche de l'esclavage pendant qu'eux les fascistes deviendraient l'élite de la société alors qu'ils en sont en réalité la lie.

 



  La régie publicitaire de la RATP a obligé la Cinémathèque française à effacer la pipe de Jacques Tati, politique anti-tabac oblige. Elle a refusé une affiche de Radio France pour Le Mouv’  qui jouait au second degré d’une image ancienne de propagande raciste aux Etats-Unis. Elle a également interdit la promotion d’un spectacle du Théâtres des Deux Anes  qui utilisait les photos des principaux hommes politiques, dont le président de la République, François Hollande. Cependant, cette image de femme voilée ne lui pose aucun problème.

  On se croirait revenu à l’époque où les compagnies maritimes vantaient les délices des colonies à grand renfort d’images de femmes dont on n’apercevait que le regard aguicheur. Le message au moins était clair, le voyageur était invité à découvrir les plaisirs exotiques et les bonnes maisons que l’on trouvait dans la Casbah, au temps de Pépé le Moko. La femme voilée invite de nouveau au plaisir, sur une publicité qui, au delà de la vente des cartes prépayées, vante une tenue imposée par la religion. Ce voile, dont la Cour de cassation vient de confirmer l’incompatibilité avec une mission d’intérêt général, a donc droit d’affichage au sein du service public des transports parisiens.

 

La pub en question n'a rien à voir avec la prostitution coloniale mais en est le strict opposé. Le polac prend se désirs pour des réalités. Ce vieux déchet doit probablement être un client assidu des prostituées et il nous impose donc sa vision déformée de la réalité. Konopnicki est juste un raciste, qui prend des prétextes religieux pour étaler sa haine. Ses propos devraient être l'objet de plaintes, pour éviter que cet individu finisse par passer de la théorie à la pratique et de l'islamophobie médiatique à la persécution réelle, en utilisant les satellites du Mind Control par exemple.

 

 

 
Konopnicki est un raciste qui fait la promotion de l'extrême droite en France. Le magazine Marianne s'est spécialisé dans la propagande islamophobe depuis plus de 15 ans. Cet hebdomadaire est en partie responsable de la montée du FN qu'il prétend pourtant combattre. Ce torchon d'islamophobes de "gauche" n'est qu'un ramassis de nazis hypocrites et de vieux vicieux racistes étrangers manipulés qui font le lit de leur pire ennemi, le nazisme.

Il faut que le clochard polonais le comprenne : si le fascisme se développe, ce ne seront pas seulement les musulmans qui seront visés mais aussi les juifs, les noirs, les Polonais, les Italiens, les Espagnols et tous les autres allogènes qui se croient à l'abri des fascistes. Les autres victimes seront les journalistes, les politiciens et tous les citoyens franco-français qui devront subit la tyrannie fasciste pendant des siècles. Certains vieux connards devraient comprendre qu'il faut mieux cesser de participer à des campagnes fascistes qui se retourneront contre eux.